Livres de Françoise VERGNE-DIEM
 
Au décès de mon père, son amie a pris la plume afin de vous raconter leur histoire terreste et pendant qu'elle écrivait, c'est lui qui a pris le relais par l'écriture automatique.

D'ailleurs, lors d'une conversation, il lui a glissé à mon insu "Caroline est vraiment ma fille, elle me fera vivre à travers les arts, elle a gardé mon nom."
De cette confidence, son amie a rit, car, de son vivant, elle ne l'avait jamais entendu vanter mes "talents d'artiste". Certes, j'étais plutôt nulle en dessin, je ne m'intéressais pas à la sculpture et n'avais jamais abordé le sujet avec mon père qui aurait été pourtant ravi de me transmettre son savoir.

Or, quinze jours après sa disparition, je commençais les cours de dessin de mon propre chef sans être informée de cette confidence...

  • Mon homme de granit et de cristal
  • Je ne peux parler qu'à ton âme...
    (Couverture Caroline DIEM-RAMET)
Que se passe-t-il quand on est mort ? Est-ce qu'on le sait ? Est-ce qu'il faut apprendre ? Est ce qu'il faut s'adapter ?
 
Et quand on meurt en laissant sur terre un projet de vie commençait à se mettre en ouvre ? Peut-on le poursuivre ? Peut-on rester proche de ceux qu'on aime ?
 
Ce n'est pas un roman. Ce n'est pas un essai.
L'auteur a vu son compagnon partir, brusquement. Quinze jours plus tard, alors qu'elle écrivait leur amour, et restait le stylo en suspens, c'est lui qui a pris la plume.
 
Ce sont ces dialogues, par la voie de l'écriture automatique, que vous trouverez ici. Les trois premiers mois de leur échange, de leurs étonnements, de leurs interrogations.
Suivis de trois amorces de synthèse, sur l'après-vie, la communication entre morts et vivants, et l'évolution d'un couple.
 
Ce livre ne s'adresse pas aux initiés, aux professionnels de la communication.
Ceux-là savent déjà. Il a été fait pour les novices, pour les sceptiques, comme l'était l'auteur.
 
Pour ceux qui ont lu «Mon homme de granit et de cristal», ce sera une suite, ou un complément.
Dans le premier c'est elle qui parlait. Dans le deuxième, elle apprend.
 
  • Contes Barbares (Editions MCDED) :
Nous sommes dans le présent, dans notre monde au fronton duquel s'inscrit, en lettres polluées, le XXIème siècle.
Nous sommes dans ce monde certes, mais l'auteur nous permet de situer plus précisément ces «contes Barbares» des temps modernes, et d'en prendre conscience avec plus d'acuité.
En effet, Françoise VERGNE-DIEM, par son talent, ouvre une large fenêtre sur un horizon qui nous semble, à l'abord, lointain mais qui au fil des mots, des phrases, des pages, nous éblouit par ses couleurs, ses senteurs, ses appels, une réalité germinative, croissante, envahissante. Coule aussi dans les contes de l'auteur, le souffle d'une clairvoyance qui nous rappelle combien effective est la vie à deux dimensions, celle du corps physique et celle du corps lumière.
Et en prime, le souvenir glougloutant d'un enfant désireux de laver une rivière sale, dans les Pyrénées, en y vidant des bouteilles d'eau minérales.A lire, à relire, et à méditer.
 
Livre de Caroline DIEM-RAMET
  • Un père et sa fille au-delà de la MORT (en cours de réalisation)
Couverture
C’est l’histoire d’un père et de sa fille avant et après la mort de celui-ci.
Au-delà de leurs différences, ils ont percé à jour leurs points communs et leurs souffrances mais dans l’ombre de la mort.
Leur combat fut long et « caillouteux » mais la lumière finit par illuminer leur chemin grâce à l’amour et la confiance en chacun de nous.
 
Cliquez ici pour lire quelques extraits.
 
Si vous êtes intéressés merci de me contacter (entre 17 et 25)